Vases communicants (Septembre 2022)

Le 1er juillet 2022, avec Anh Mat nous nous sommes lancés dans les #vasescommunicants, chacun a été écrire dans la ville et la vidéo de l’autre. Très vite rejoints par Caroline Diaz et Juliette Cortese.

Petit rappel des #vasescommunicants :

François Bon et Jérôme Denis ont lancé en juillet 2009 l’initiative des vases communicants, Anne Savelli et moi-même les avons rejoints, suivis très vite par de très nombreux autres : le premier vendredi du mois, chacun écrivait sur le blog d’un autre, à charge à chacun de préparer les mariages, les échanges, les invitations. Circulation horizontale pour produire des liens autrement… Ne pas écrire pour, mais écrire chez l’autre.

Suite aux Rencontres Littérature & Youtube d’Evry, mon idée était de proposer une initiative similaire pour les auteurs et leurs vidéos sur YouTube.

Tous les mois, faire échange de vidéo. S’emparer des images et de la bande son, entrer en dialogue avec, sans nécessairement modifier le montage de la vidéo mais en ajoutant selon ses préférences (voix off, texte lu, improvisé, écrit sur l’image, ajout de sons, de musique), puis envoyer sa propre vidéo à son correspondant pour qu’il s’en empare à son tour.

Le premier vendredi du mois, chacun diffuse le mixage/montage qu’il a réalisé sur la vidéo de l’autre et découvre à son tour son montage mixé sur la chaîne YouTube de son invité.

Visuel Pierre Ménard

Une playlist #vasescommunicants a été rapidement ajoutée sur la chaîne YouTube pour y ajouter les échanges mensuels et l’ajout une fois par semaine environ des dernières vidéos publiées par les membres du groupe dans les différentes rubriques de la chaîne (vidéo-poèmes, fictions narratives, journaux filmés, lectures, Booktubes, et Conversations). N’hésitez pas à nous signaler les erreurs ou les oublis.

Chaîne YouTube Littératube

Voici les échanges du mois de septembre 2022 :

Caroline Diaz et Philippe Diaz (alias Pierre Ménard) partagent un même territoire. Leurs vidéos ont été filmées dans les mêmes lieux, chacun s’en est emparé pour raconter son histoire, décrire ses sensations, se souvenir. « Éclats de lumière qui scintillent à la surface de l’eau. Ciel et sel de mer. Vertige improvisé qui se répète en toi. En nous. » Leurs chemins se croisent, dialoguent. « La mer nous appelait, on avançait lentement vers la plage. On ne voulait pas froisser le sable. L’empreinte des vagues. »

Surface sensible (images : Caroline Diaz – texte : Pierre Ménard)
L’obstination des vagues (images : Pierre Ménard – texte : Caroline Diaz)

Echange entre Catherine Serre et Juliette Cortese : Les lignes se mêlent comme images et voix, dans la musique des mots qui croisent le fer, belle invitation au voyage ! La juxtaposition des images prolonge la multiplication de la voix en écho. Parfaite illustration de ce qu’écrivait Marine Riguet à propos de la la littératube : « La notion de geste, plus qu’un renvoi à l’écriture elle-même, ouvre sur la préhension du monde. »

Dans nos mains (images : Catherine Serre – texte : Juliette Cortese)
T’as rodé : Juliette Cortese – texte : Catherine Serre)

Echange entre Gwen Denieul (texte et voix) et Patrick Muller (images et montage). Avec la voix de Marine Riguet et la musique d’Hildur Guðnadóttir. Un homme s’enfonce dans la nuit de son amour perdu, dans le scintillement des lumières vacillantes de la ville. Sa voix tremble d’émotion dans la pénombre, dans l’attente d’une réponse qui tarde à venir. « La nuit tombe avec une brutalité inouïe, la chambre est noire depuis longtemps, mais impossible de fermer l’oeil, les mains tremblent, le coeur bat trop haut, à chaque retour de ténèbres, toujours cette sauvage inquiétude impossible à contenir. »

Dérive nocturne (partie 1) – Dans la nuit qui penche

La deuxième partie sera en ligne en octobre sur la chaîne de Gwen Denieul.

Si vous êtes tentés par l’aventure, faîtes le savoir sur le mur du groupe pour que les autres correspondances vidéos puissent être relayées sur le site Litteratube.

Une réponse à “Vases communicants (Septembre 2022)”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*