produire pour le web, ouvrir pour de vrai le transmédia… «bruits de surface» à Valenciennes

Autre thème de débat dont il me semble qu’on est nombreux à être concernés : me suis plusieurs fois vu renvoyer, cette année, le terme «bricoleur», «bricolage», or il se trouve que je suis hyper mauvais dans la catégorie plomberie, et pas forcément meilleur dans les ISO ou le php…

Ce qu’il me semble que ça recouvrait :

_ on fait du YouTube, plateforme populaire, avec les moyens du bord, un petit Zoom, un téléphone ou un Canon compact et embarquez… les gens sérieux, eux, ils font des livres, ou bien montent des productions avec France Culture (mais ça, c’était il y a 20 ans) ou France Télévision Nouvelles Écritures (mais ça, c’était il y a 10 ans…);

_ mais si, au contraire, on considère l’écriture, la conception, la réalisation, l’édition et la diffusion d’objets web au niveau symbolique des autres productions, alors comment l’imposer, comment en obtenir – non pas reconnaissance, on a dépassé, mais – initiatives permettant la commande et la production ?

_ les circuits musicaux le pratiquent déjà : Ateliers du Plateau, La muse en circuit… voici par exemple deux initiatives en binômes datant de février et mai 2021, l’une avec Méryll Ampe & Milène Tournier : Sans bruit aucun, l’autre avec Didier Casamitjana & Marine Riguet : On dirait une forêt

_ et quels autres questions en découlent : l’écriture et l’impro, la propulsion et la circulation, la possibilité d’événements live…

_ à l’inverse, dans la chance et le risque qu’on prend du Do It Yourself (DIY), qu’est-ce qu’on bouscule esthétiquement, que les dispositifs de production plus lourds ne garantissent pas, et qu’est-ce qu’on gagne, avec ingé son et possibilité de travail en équipe, à pouvoir dignement travailler «ensemble» ?

_ voir même : y a-t-il un nom pour ces œuvres ?

Là aussi, seulement pour ouvrir le débat. Les deux vidéos en lien ci-dessus ont été produites à et par Art Zoyd Studio, centre de création musique contemporaine à Valenciennes, collection Bruit de surface dirigée par Kasper Toeplitz.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*